11.3 C
Montréal
27 septembre 2022 11:01
Accueil Santé "C'est une crise": le chef d'une association médicale prévient que le système...

« C’est une crise »: le chef d’une association médicale prévient que le système de santé risque un « effondrement »

Nous suivre

Le nouveau président de l’Association médicale canadienne (AMC) a déclaré mercredi qu’il craignait que le système de santé fragile du pays ne se détériore davantage sans une injection de fonds – et un plan pour augmenter le nombre de médecins et d’autres professionnels de la santé.

La Dre Alika Lafontaine, anesthésiologiste à Grande Prairie, en Alberta, et première présidente autochtone du groupe, a déclaré à CBC News que les soins de santé au Canada sont dans une situation « désespérée », avec des soins de qualité sévèrement limités dans certaines régions du pays.

Il a souligné les récentes fermetures de salles d’urgence à Ottawa, dans le sud-ouest de l’Ontario, au Québec et dans d’autres localités et les temps d’attente époustouflants dans les urgences dans les grandes villes comme Toronto et Montréal comme de terribles précédents sapant la promesse canadienne de longue date d’un accès rapide aux soins pour tous ceux qui en ont besoin.

« Nous disons depuis un moment que nous sommes préoccupés par l’effondrement. Et à certains endroits, l’effondrement s’est déjà produit », a déclaré Lafontaine.

La Dre Alika Lafontaine, la nouvelle présidente de l’Association médicale canadienne (AMC), est née et a grandi dans le territoire du Traité 4 en Saskatchewan. (Soumis par l’Association médicale canadienne)

« Toutes ces choses ne sont pas des choses normales pour les Canadiens, nous sommes donc à un point critique en ce moment. Si vous ne pouvez pas accéder aux services, cela signifie littéralement un effondrement. »

Les médecins en première ligne sont à un point de rupture et le sont depuis près de deux ans et demi, a-t-il déclaré.

« Nous sommes tous formés pour faire face à l’acuité. Nous sommes tous formés pour faire face à des situations critiques. Mais ce qui se passe maintenant va bien au-delà de tout ce que nous avons connu auparavant », a déclaré Lafontaine.

Les commentaires de Lafontaine sont intervenus après que l’AMC a publié jeudi un nouveau rapport avertissant que tous les systèmes provinciaux et territoriaux sont aux prises avec des problèmes similaires, en particulier la dotation en personnel.

Le problème est essentiellement un problème de ressources humaines, a-t-il dit, et il n’y a pas assez de médecins et d’infirmières disponibles pour doter en personnel les installations existantes, et encore moins pour servir une population croissante.

L’une des solutions proposées par Lafontaine est d’introduire ce qu’il appelle «l’autorisation d’exercer pannationale», ce qui permettrait aux médecins de travailler dans tout le pays avec moins de fardeaux réglementaires.

Ce type de portabilité donnerait aux médecins plus de flexibilité pour pratiquer là où ils sont le plus nécessaires. Cela pourrait également faciliter les déplacements des médecins formés à l’étranger dans le pays.

Il a déclaré que le système actuel – dans lequel chaque province a son propre système de licences – est un obstacle.

Un «plan national des ressources humaines» pour les soins de santé

Une licence nationale de médecin pourrait fournir un processus unique et simplifié pour vérifier les titres de compétences des médecins formés à l’étranger, a-t-il déclaré.

« Nous devons repenser l’idée que nous pouvons continuer avec 13 systèmes de santé distincts qui ne collaborent pas les uns avec les autres à un niveau vraiment profond », a-t-il déclaré.

Il a déclaré que le gouvernement fédéral doit convoquer une réunion avec les gouvernements provinciaux et territoriaux pour élaborer une sorte de «plan de ressources humaines en santé» afin de combler les lacunes en matière de dotation et d’autres problèmes urgents.

En plus de jouer un rôle de coordination, a déclaré Lafontaine, Ottawa devrait également injecter plus d’argent dans le système.

« Nous avons certainement besoin de plus de ressources dans le système pour aller de l’avant. Mais ce qui est important, c’est où vont ces ressources », a-t-il déclaré, ajoutant que les efforts fédéraux passés pour affecter spécifiquement des fonds à la santé mentale ou aux soins à domicile pour les personnes âgées ont été couronnés de succès.

Le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, a laissé entendre que plus d’argent ira dans les coffres provinciaux au cours des prochains mois, mais il a dit que ce ne serait pas un chèque en blanc.

Duclos a déjà défini les cinq principales priorités d’Ottawa pour les nouvelles dépenses en soins de santé : la fin des arriérés de services, une augmentation du nombre de travailleurs de la santé, un meilleur accès aux soins primaires, un meilleur système de soins de longue durée et de soins à domicile pour les personnes âgées, plus de ressources pour la santé mentale et la toxicomanie, et un nouvel élan pour numériser les données de santé et faciliter davantage de soins virtuels.

La question de la lourdeur des licences pour les médecins formés à l’extérieur du pays a récemment atteint son paroxysme dans plusieurs provinces.

Le mois dernier, la ministre de la Santé de l’Ontario, Sylvia Jones, a demandé aux organismes de réglementation de la province d’élaborer des plans pour inscrire plus rapidement les médecins et les infirmières formés à l’étranger.

D’autres provinces, dont la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador, s’efforcent de rationaliser leurs procédures alors qu’elles accueillent des médecins ukrainiens fuyant la guerre dans leur pays.

Source : www.cbc.ca

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

L’autre bilan de santé mentale de la pandémie : l’Institut Argyle de Montréal ferme

Liens du fil d'Ariane Nouvelles Nouvelles locales ...

Le NPD demande une enquête sur les bénéfices des épiceries alors que les prix des aliments continuent d’augmenter

Le NPD fédéral demande une enquête parlementaire sur la hausse du coût des aliments afin de déterminer si les grandes chaînes d'épiceries engrangent des...

Des centaines de milliers d’antiviraux contre la COVID-19 sont sur les étagères à travers le Canada

Santé Canada a distribué suffisamment d'antiviral Paxlovid pour traiter plus de 700 000 personnes atteintes de COVID-19, mais les provinces n'ont donné qu'une fraction...

La FIBA ​​ouvre une enquête après que des joueurs maliens se sont battus après une défaite à la Coupe du monde

La FIBA ​​a ouvert une enquête sur une altercation entre deux joueuses maliennes en zone mixte suite à la défaite de leur équipe face...

Shania Twain pose topless pour brancher son nouveau single : ‘TAKING OFF THE BRA’

Liens du fil d'Ariane Musique Célébrité ...

Vous pourriez aimer

L’autre bilan de santé mentale de la pandémie : l’Institut Argyle de Montréal ferme

Liens du fil d'Ariane Nouvelles Nouvelles locales ...

Le NPD demande une enquête sur les bénéfices des épiceries alors que les prix des aliments continuent d’augmenter

Le NPD fédéral demande une enquête parlementaire sur la hausse du coût des aliments afin de déterminer si les grandes chaînes d'épiceries engrangent des...

Des centaines de milliers d’antiviraux contre la COVID-19 sont sur les étagères à travers le Canada

Santé Canada a distribué suffisamment d'antiviral Paxlovid pour traiter plus de 700 000 personnes atteintes de COVID-19, mais les provinces n'ont donné qu'une fraction...

Une femme des Premières Nations du Traité 6 est la première à se joindre aux Jets de Winnipeg de la LNH en tant qu’éclaireuse...

Les Jets de Winnipeg ont embauché leur première femme des Premières Nations du territoire du Traité 6 en Saskatchewan. Sydney Daniels, 27 ans, se...