11.3 C
Montréal
27 septembre 2022 10:45
Accueil Santé Traçage des contrats en vigueur pour tenter de stopper la propagation du...

Traçage des contrats en vigueur pour tenter de stopper la propagation du monkeypox au N.-B.

Nous suivre

La Santé publique recherche les contacts pour tenter de limiter la propagation du monkeypox au Nouveau-Brunswick.

Le premier cas confirmé de virus dans la province, annoncé vendredi dernier, n’avait pas quitté le Nouveau-Brunswick, a déclaré le Dr Yves Léger, médecin hygiéniste en chef adjoint.

Cela signifie «raisonnablement» que la personne a contracté le virus soit d’un résident du Nouveau-Brunswick, soit d’une personne voyageant dans la province, a déclaré Léger dans une entrevue mardi le Décalage.

Pour limiter la propagation du virus, la Santé publique a suivi les contacts du cas et tenté de trouver la source potentielle de l’infection.

« Nous regardons également en arrière pour essayer de voir où le cas a pu contracter son infection », a déclaré Léger.

Le Dr Yves Léger, médecin hygiéniste en chef adjoint, a déclaré que c’était «concernant» que le premier cas confirmé au Nouveau-Brunswick a été exposé au virus dans la province. (Pascal Raiche-Nogue/Radio-Canada)

Le Nouveau-Brunswick a reçu 140 doses du vaccin contre la variole du singe, qui sont conservées pour gérer les contacts étroits de tout cas identifié de virus.

Du lot initial, quelques doses ont été offertes à quelques contacts du cas confirmé, a précisé Léger.

Léger a déclaré que la Santé publique est en pourparlers avec le gouvernement fédéral pour obtenir une « augmentation significative » de l’approvisionnement en vaccins. La Santé publique aimerait alors la mettre à la disposition des groupes à risque pour tenter de prévenir davantage de cas.

Léger a déclaré que le virus est transmissible d’une personne infectée à une autre lorsqu’elle est en contact étroit ou direct. Cependant, le monkeypox n’est « pas aussi facilement transmissible d’une personne à une autre » que le SRAS-CoV-2. Le risque pour le grand public reste donc faible, a-t-il déclaré.

« Ceux qui courent le plus grand risque d’être infectés sont généralement soit des contacts familiaux avec des personnes qui vivent avec un cas, qui partagent régulièrement l’espace pendant de nombreuses heures, qui contactent les mêmes environnements, par exemple, ou qui sont des partenaires sexuels intimes. »

Après l’exposition, les symptômes ont généralement tendance à apparaître dans les six à 21 jours.

Les premiers symptômes, appelés prodrome qui apparaissent avant l’éruption du monkeypox, comprennent :

Quelques jours plus tard, une éruption cutanée se développe après la fièvre. L’éruption commence souvent sur le visage, mais peut affecter d’autres parties du corps, telles que les mains, les pieds, la bouche et les organes génitaux.

L’éruption cutanée commence généralement par des taches rougeâtres aplaties et se transforme en bosses surélevées pouvant contenir du liquide.

« Cette image typique du début à la fin peut prendre, vous savez, entre deux et quatre semaines entre le moment où les premiers symptômes apparaissent et l’éruption est complètement disparue et guérie », a déclaré Léger.

Gros plan d'une main collant un bout de besoin dans un flacon à l'envers de vaccin contre la variole du singe.La Santé publique espère obtenir une augmentation significative des vaccins contre la variole du singe, dit Léger. (Christinne Muschi/Reuters)

Cependant, la progression ne se fait pas toujours de la même manière.

« Parfois, l’éruption cutanée est la première chose à apparaître avant d’autres symptômes, et parfois l’éruption cutanée se propage dans tout le corps », a déclaré Léger.

La personne infectée par le monkeypox se remet bien, a-t-il dit.

« Pour le moment, la Santé publique continue de surveiller leur situation de très près. »

Source : www.cbc.ca

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

L’autre bilan de santé mentale de la pandémie : l’Institut Argyle de Montréal ferme

Liens du fil d'Ariane Nouvelles Nouvelles locales ...

Le NPD demande une enquête sur les bénéfices des épiceries alors que les prix des aliments continuent d’augmenter

Le NPD fédéral demande une enquête parlementaire sur la hausse du coût des aliments afin de déterminer si les grandes chaînes d'épiceries engrangent des...

Des centaines de milliers d’antiviraux contre la COVID-19 sont sur les étagères à travers le Canada

Santé Canada a distribué suffisamment d'antiviral Paxlovid pour traiter plus de 700 000 personnes atteintes de COVID-19, mais les provinces n'ont donné qu'une fraction...

Une femme des Premières Nations du Traité 6 est la première à se joindre aux Jets de Winnipeg de la LNH en tant qu’éclaireuse...

Les Jets de Winnipeg ont embauché leur première femme des Premières Nations du territoire du Traité 6 en Saskatchewan. Sydney Daniels, 27 ans, se...

Shania Twain pose topless pour brancher son nouveau single : ‘TAKING OFF THE BRA’

Liens du fil d'Ariane Musique Célébrité ...

Vous pourriez aimer

L’autre bilan de santé mentale de la pandémie : l’Institut Argyle de Montréal ferme

Liens du fil d'Ariane Nouvelles Nouvelles locales ...

Le NPD demande une enquête sur les bénéfices des épiceries alors que les prix des aliments continuent d’augmenter

Le NPD fédéral demande une enquête parlementaire sur la hausse du coût des aliments afin de déterminer si les grandes chaînes d'épiceries engrangent des...

Des centaines de milliers d’antiviraux contre la COVID-19 sont sur les étagères à travers le Canada

Santé Canada a distribué suffisamment d'antiviral Paxlovid pour traiter plus de 700 000 personnes atteintes de COVID-19, mais les provinces n'ont donné qu'une fraction...

Une femme des Premières Nations du Traité 6 est la première à se joindre aux Jets de Winnipeg de la LNH en tant qu’éclaireuse...

Les Jets de Winnipeg ont embauché leur première femme des Premières Nations du territoire du Traité 6 en Saskatchewan. Sydney Daniels, 27 ans, se...