0.1 C
Montréal
5 décembre 2022 02:41
Accueil Santé Un ancien ingénieur dépose une plainte réglementaire contre le district scolaire de...

Un ancien ingénieur dépose une plainte réglementaire contre le district scolaire de Vancouver pour la ventilation des salles de classe

Nous suivre

Une ancienne ingénieure qui a deux enfants à l’école primaire a déposé une plainte réglementaire contre le Vancouver School Board (VSB), demandant l’assurance d’un ingénieur professionnel que ses enfants sont protégés contre la COVID-19.

Tracy Casavant, qui a deux enfants qui fréquentent l’école primaire, a porté plainte auprès d’Engineers and Geoscientists BC (EGBC) la semaine dernière.

Casavant dit qu’elle a contacté le conseil scolaire pour demander un document authentifié par un ingénieur agréé – ce qui est requis dans le cadre des codes réglementaires – étayant les décisions du conseil scolaire concernant la ventilation et l’atténuation du COVID-19.

N’ayant pas reçu le document qu’elle avait demandé, elle s’est rendue au régulateur.

Tracy Casavant, mère de deux enfants, dit que le district scolaire ne lui a pas donné l’assurance que ses enfants seront protégés du COVID pendant qu’ils fréquenteraient l’école. (Soumis par Tracy Casavant)

« J’aimerais avoir l’assurance du bon professionnel que mon immeuble est sécuritaire », a déclaré Casavant, qui détient un diplôme en génie et a pratiqué pendant de nombreuses années, à CBC News. « Et, j’aimerais savoir d’un point de vue technique ce que signifie » sûr « .

« Ce sont des questions importantes, surtout en tant que parent immunodéprimé. »

La plainte survient alors que les parents de la Colombie-Britannique craignent de plus en plus qu’un manque de ventilation appropriée dans les écoles ne conduise à la propagation du COVID parmi les enfants vulnérables.

Casavant a déclaré que son interprétation du code d’éthique de l’EGBC, qui stipule que les ingénieurs « tiennent la sécurité, la santé et le bien-être du public au premier plan », signifie que les ingénieurs réglementés devraient assumer une certaine responsabilité dans la propagation d’agents pathogènes comme le COVID-19.

Un porte-parole de VSB a déclaré qu’ils étaient « au courant d’une plainte » et qu’ils suivraient les procédures nécessaires exigées par le régulateur.

« Nous sommes convaincus que la plainte est totalement sans fondement car le district scolaire s’appuie sur les conseils des ministères de la santé et de l’éducation », a déclaré le porte-parole.

« Les installations et les équipements de ventilation de VSB sont actuellement configurés pour apporter de généreuses quantités d’air extérieur dans le cadre des actions préventives COVID. »

Le porte-parole a déclaré que 2 000 salles de classe de Vancouver sont équipées d’une ventilation mécanique et que trois portables du district sont équipés d’une filtration HEPA en l’absence de ventilation mécanique. Des plans sont en cours pour installer une ventilation mécanique dans ces portables également, selon le porte-parole.

Lorsqu’on lui a demandé si la commission scolaire détenait le document demandé par Casavant, le porte-parole n’a toutefois pas répondu.

Un porte-parole du ministère de la Santé a déclaré qu’il engageait 166,5 millions de dollars pour aider les districts scolaires à améliorer la ventilation.

Les organisations peuvent-elles être tenues responsables de la propagation du COVID-19 ?

La plainte de Casavant a suscité des discussions sur la qualité de l’air dans les écoles et sur la question de savoir si les districts scolaires devraient être tenus responsables de la propagation d’agents pathogènes dans leurs bâtiments.

« La notion de responsabilité va être une grande question », a déclaré le Dr Damien Contandriopoulos, professeur à l’École des sciences infirmières de l’Université de Victoria. « Je pense que cela va être un élément central des débats sur COVID dans un proche avenir. »

Contandriopoulos a déclaré qu’il ne serait pas en mesure de répondre si les organisations pouvaient être tenues légalement responsables de la propagation du virus. Mais quand il s’agissait de savoir s’ils étaient éthiquement responsables, il a dit qu’il le croyait.

Il a déclaré que l’absence de mandats institutionnels et gouvernementaux concernant un air plus pur montrait un manque de responsabilité, affirmant que la filtration de l’air était aussi importante dans l’atténuation des maladies que la filtration de l’eau potable.

« Vous ne pouvez pas vous attendre à ce que chaque institution … fasse ce qu’il faut à moins d’avoir une forme de réglementation », a-t-il déclaré.

Des groupes d'enfants lèvent la main dans une salle de classe.Le professeur de santé publique, le Dr Damien Contandriopoulos, affirme que la purification de l’air améliore les résultats d’apprentissage des enfants et que cela devrait devenir une loi, comme le filtrage de l’eau. (Weedezign/Shutterstock)

Contandriopoulos a cité les améliorations de la ventilation de l’Université de Toronto cet été comme un exemple de ce à quoi ressemble une approche proactive de l’air pur dans un cadre éducatif.

Les salles de classe au Québec sont également équipées de moniteurs de dioxyde de carbone pour surveiller la qualité de l’air que les élèves respirent, contribuant ainsi à limiter la propagation du COVID-19 – bien que les défenseurs de cette province aient également critiqué les niveaux de ventilation dans les écoles.

« Nous savons aussi que s’assurer que l’air ne comprend pas [high carbon dioxide levels] augmentera la capacité des petits enfants », a-t-il déclaré. « Il est impossible d’identifier un inconvénient à s’assurer que l’air que les gens respirent est propre.

Poussez pour un air plus pur dans les codes du bâtiment

Le plan de lutte contre les maladies transmissibles du VSB indique qu’il suit un organisme de normalisation international, l’American Society of Heating, Refrigerating and Air-Conditioning Engineers (ASHRAE), dans l’élaboration de ses directives de ventilation.

L’ASHRAE crée des normes et des lignes directrices qui sous-tendent de nombreux codes du bâtiment, y compris le BC Building Code.

Mais les directives de l’ASHRAE sur lesquelles s’appuie le VSB sont obsolètes et ont été rédigées avant que le consensus scientifique ne montre que le COVID-19 est en suspension dans l’air, selon le Dr William Bahnfleth de l’Université d’État de Pennsylvanie.

Bahnfleth préside le groupe de travail sur l’épidémie de l’ASHRAE, qui publie régulièrement des recommandations sur les normes de construction et le COVID-19.

« Dans les codes du bâtiment pour les bâtiments non médicaux, il n’y a généralement pas d’exigences de ventilation à des fins de contrôle des infections », a-t-il déclaré. « Ce qui est, vous savez, une partie du problème. »

Le code du bâtiment de la Colombie-Britannique fait une large référence aux « contaminants de l’air intérieur », indiquant qu’ils « ne devraient pas être autorisés à s’accumuler à des concentrations supérieures à celles autorisées par les lignes directrices provinciales applicables ».

The Early Edition9:57Nouveau président de la BCTF, à propos des négociations contractuelles et de la rentrée scolaire

Nous discutons avec Clint Johnston, nouveau président de la BC Teachers’ Federation, de ses priorités pour l’année à venir.

Au-delà de cela, cependant, il est peu fait mention de l’atténuation des virus aéroportés dans les réglementations provinciales ou nationales. C’est quelque chose que Bahnfleth s’efforce de changer dans sa capacité à l’ASHRAE.

« Le processus pour intégrer une bonne idée ou une nouvelle science dans la réglementation prend généralement des années », a-t-il déclaré. « Ce que je dirais, c’est : je ne pense pas que quelque chose doive être une loi pour être reconnu comme la norme de diligence.

« C’est un peu choquant que nous soyons assis ici, en septembre 2022, à parler de ce que les écoles devraient faire alors que nous entrons dans la troisième année scolaire touchée par la pandémie. »



Source : www.cbc.ca

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Après le Nord, il faut protéger le Sud

Alors que le Québec vise à protéger 30 % de l'ensemble de...

Le Québec met à jour sa liste d’espèces en péril

Le Québec n'a pas l'intention d'annoncer de nouvelles aires protégées en marge...

Neuf arrestations après le début d’une émeute à Sherbrooke

Une opération de routine pour mettre fin à une bagarre a pratiquement...

Un homme est blessé par balle dans le métro Atwater

Un homme de 38 ans aurait été blessé par balle vers 19...

Procès pour agression sexuelle : le major-général Dany Fortin connaîtra son sort lundi

Le major-général Dany Fortin connaîtra lundi le verdict du juge à l'issue...

On a découvert qu’il avait un cancer inconnu après avoir accouché

Une Québécoise mène un combat acharné contre un cancer métastatique d'origine inconnue...

Vous pourriez aimer

Après le Nord, il faut protéger le Sud

Alors que le Québec vise à protéger 30 % de l'ensemble de...

Le Québec met à jour sa liste d’espèces en péril

Le Québec n'a pas l'intention d'annoncer de nouvelles aires protégées en marge...

Neuf arrestations après le début d’une émeute à Sherbrooke

Une opération de routine pour mettre fin à une bagarre a pratiquement...

Un homme est blessé par balle dans le métro Atwater

Un homme de 38 ans aurait été blessé par balle vers 19...