11.3 C
Montréal
27 septembre 2022 09:27
Accueil Santé Un juge certifie un recours collectif de 16 millions de dollars dans...

Un juge certifie un recours collectif de 16 millions de dollars dans une éclosion mortelle d’E. coli à Edmonton

Nous suivre

Un juge a certifié un recours collectif de 16 millions de dollars alléguant que du porc contaminé vendu par une colonie huttérite du centre de l’Alberta a entraîné une épidémie mortelle d’E. coli à Edmonton il y a quatre ans.

La poursuite vise à indemniser les personnes qui ont subi des dommages à la suite de l’achat ou de la consommation de produits de porc contaminés de The Meat Shop at Pine Haven, une entreprise d’emballage et de vente au détail de viande dans la colonie huttérite de Pine Haven près de Wetaskiwin.

La poursuite, certifiée vendredi par le juge de la Cour du Banc du Roi James Neilson, allègue que le magasin et ses exploitants – la colonie huttérite de Pine Haven et l’église des Frères huttériens de Pine Haven – n’ont pas réussi à prévenir et à contenir l’épidémie.

Une personne est décédée et 42 autres sont tombées malades lors de l’épidémie du printemps 2018. Les cas étaient liés à des produits de porc contaminés par O157:H7, une puissante souche d’E. coli.

Parmi ceux qui sont tombés malades, 14 personnes ont été hospitalisées et cinq ont développé un syndrome hémolytique et urémique, une maladie qui affecte les reins et les fonctions de coagulation sanguine.

Environ la moitié des cas concernaient des personnes qui avaient mangé chez Mama Nita’s, un restaurant philippin du sud-est d’Edmonton qui a fermé depuis. L’Agence canadienne d’inspection des aliments a retracé les produits de porc jusqu’à The Meat Shop à Pine Haven.

« Les défendeurs avaient une obligation de diligence envers le demandeur et les autres membres du groupe pour s’assurer que ses produits étaient sans danger pour la consommation et que l’ingestion de ces produits ne causerait pas de maladie ou de blessure », déclarent les demandeurs dans leur déclaration.

Ils demandent une indemnisation pour les blessures physiques, l’angoisse mentale, les frais médicaux et la perte de salaire. La poursuite demande également des remboursements au nom des consommateurs qui ont acheté la viande rappelée.

Au total, les plaignants demandent 15 millions de dollars en dommages-intérêts et 1 million de dollars supplémentaires en dommages-intérêts spéciaux.

La poursuite demande également une déclaration selon laquelle le porc rappelé vendu par The Meat Shop était contaminé et que les défendeurs ont fait preuve de négligence dans sa fabrication, sa transformation et son emballage.

Aucune des allégations n’a été prouvée devant les tribunaux.

J’avais l’impression que j’allais mourir.– Nora Romero

Environ 45 personnes font partie de la poursuite, a déclaré l’avocat d’Edmonton Rick Mallett, qui représente les plaignants. Il s’attend à ce que cela puisse prendre jusqu’à deux ans avant d’être jugé.

L’Edmontonienne Nora Romero, 67 ans, est la demanderesse représentative.

Un jour après avoir dîné chez Mama Nita en mars 2018, Romero a développé de graves crampes d’estomac, de la fièvre et des troubles gastro-intestinaux. Elle a été hospitalisée et diagnostiquée avec E. coli.

Elle a passé deux jours à l’hôpital, s’appuyant souvent sur une perfusion de morphine. C’était la maladie d’estomac la plus grave qu’elle ait jamais eue et l’expérience la plus douloureuse de sa vie, a-t-elle déclaré.

« Je n’aime pas me souvenir parce que c’était très triste et très douloureux », a déclaré Romero. « J’avais l’impression que j’allais mourir. »

Nora Romero a été hospitalisée après avoir subi une infection à E. coli au printemps 2018. Elle est la représentante des plaignants dans le recours collectif. (Travis McEwan/CBC)

Le Meat Shop de Pine Haven nie les allégations. Il a engagé une procédure de mise en cause contre Mama Nita’s, alléguant que le restaurant devrait être tenu responsable.

Une enquête menée par Alberta Health Services a révélé que 22 des cas confirmés en laboratoire étaient liés au restaurant.

Les enquêteurs ont découvert que 35 des 43 personnes infectées par E. coli avaient été directement ou indirectement exposées à des aliments provenant d’un établissement qui achetait du porc à The Meat Shop.

Un résumé de l’enquête d’AHS, obtenu par les plaignants, détaille comment les inspecteurs ont découvert des problèmes de sécurité alimentaire chez Mama Nita’s et The Meat Shop.

Au restaurant, les inspecteurs ont détaillé les problèmes d’assainissement et de réfrigération, y compris les preuves d’une infestation de souris.

À la colonie huttérienne, les inspecteurs ont relevé trois sujets de préoccupation : un manque de tenue de registres; manipulation inadéquate du produit prêt-à-manger; et des procédures d’abattage inadéquates.

Les produits prêts à consommer ont été préparés avec le même équipement que le produit cru. Les procédures n’ont pas efficacement minimisé le risque de contamination croisée et l’équipement présentait une accumulation visible de résidus, a révélé l’enquête.

The Meat Shop nie que sa viande de porc ait été contaminée ou que les plaignants aient consommé ses produits. Il reproche à Mama Nita de ne pas avoir correctement cuit le porc pour s’assurer qu’il était propre à la consommation.

Mama Nita’s nie toutes les allégations et conteste sa responsabilité. Dans une déclaration de défense, le restaurant affirme que The Meat Shop n’a pas inspecté correctement son porc et nie les pertes médicales continues subies par les plaignants.

Escherichia coli est un grand groupe de bactéries que l’on trouve couramment dans l’environnement, les aliments et les intestins des animaux et des humains. La plupart des souches sont inoffensives. La souche spécifique E. coli O157:H7 est dangereuse pour l’homme, produisant une toxine puissante qui peut provoquer une maladie grave.

Le principal symptôme de l’infection à E. coli est la diarrhée, qui peut être sanglante. De graves symptômes potentiellement mortels peuvent se développer, notamment des accidents vasculaires cérébraux et des convulsions.

Traçage de l’épidémie

Des cas ont commencé à apparaître dans la région d’Edmonton en mars 2018. Les services de santé de l’Alberta et les enquêteurs fédéraux ont commencé à enquêter. L’enquête a désigné The Meat Shop comme la principale source de l’épidémie.

Le 24 avril 2018, l’Agence canadienne d’inspection des aliments a émis un rappel obligatoire qui couvrait tous les produits de porc vendus et distribués par The Meat Shop à Pine Haven entre le 19 février et le 24 avril.

Selon la déclaration, The Meat Shop a fait preuve de négligence dans le contrôle de la qualité, la surveillance et la transformation, l’entreposage, la distribution et la vente du produit qui a été rappelé par la suite.

La poursuite allègue que The Meat Shop n’a pas testé ses produits de manière rigoureuse et n’a pas non plus nettoyé correctement l’équipement ou formé correctement son personnel à la manipulation sûre des aliments.

Il allègue également que The Meat Shop n’a pas rappelé tout le porc contaminé immédiatement après avoir appris que des personnes tombaient malades.

Source : www.cbc.ca

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Le NPD demande une enquête sur les bénéfices des épiceries alors que les prix des aliments continuent d’augmenter

Le NPD fédéral demande une enquête parlementaire sur la hausse du coût des aliments afin de déterminer si les grandes chaînes d'épiceries engrangent des...

Des centaines de milliers d’antiviraux contre la COVID-19 sont sur les étagères à travers le Canada

Santé Canada a distribué suffisamment d'antiviral Paxlovid pour traiter plus de 700 000 personnes atteintes de COVID-19, mais les provinces n'ont donné qu'une fraction...

La FIBA ​​ouvre une enquête après que des joueurs maliens se sont battus après une défaite à la Coupe du monde

La FIBA ​​a ouvert une enquête sur une altercation entre deux joueuses maliennes en zone mixte suite à la défaite de leur équipe face...

Shania Twain pose topless pour brancher son nouveau single : ‘TAKING OFF THE BRA’

Liens du fil d'Ariane Musique Célébrité ...

Les voyageurs et l’industrie du tourisme saluent la fin de la réglementation COVID

Liens du fil d'Ariane Toronto et la RGT Réouverture du Canada ...

Vous pourriez aimer

Le NPD demande une enquête sur les bénéfices des épiceries alors que les prix des aliments continuent d’augmenter

Le NPD fédéral demande une enquête parlementaire sur la hausse du coût des aliments afin de déterminer si les grandes chaînes d'épiceries engrangent des...

Des centaines de milliers d’antiviraux contre la COVID-19 sont sur les étagères à travers le Canada

Santé Canada a distribué suffisamment d'antiviral Paxlovid pour traiter plus de 700 000 personnes atteintes de COVID-19, mais les provinces n'ont donné qu'une fraction...

Une femme des Premières Nations du Traité 6 est la première à se joindre aux Jets de Winnipeg de la LNH en tant qu’éclaireuse...

Les Jets de Winnipeg ont embauché leur première femme des Premières Nations du territoire du Traité 6 en Saskatchewan. Sydney Daniels, 27 ans, se...

La FIBA ​​ouvre une enquête après que des joueurs maliens se sont battus après une défaite à la Coupe du monde

La FIBA ​​a ouvert une enquête sur une altercation entre deux joueuses maliennes en zone mixte suite à la défaite de leur équipe face...