0.1 C
Montréal
5 décembre 2022 02:25
Accueil Sport Hockey Une femme des Premières Nations du Traité 6 est la première à...

Une femme des Premières Nations du Traité 6 est la première à se joindre aux Jets de Winnipeg de la LNH en tant qu’éclaireuse collégiale

Nous suivre

Les Jets de Winnipeg ont embauché leur première femme des Premières Nations du territoire du Traité 6 en Saskatchewan.

Sydney Daniels, 27 ans, se joint à l’équipe de la Ligue nationale de hockey en tant que dépisteur universitaire, mais la femme de la Première nation Mistawasis Nehiyawak a déjà connu une longue carrière au hockey.

Daniels a grandi aux États-Unis pendant la majeure partie de sa vie et a fréquenté l’Université de Harvard, où elle a été capitaine de l’équipe de hockey Harvard Crimson. À la fin de sa carrière de joueuse au sein de la National Collegiate Athletic Association, elle est devenue entraîneure adjointe de l’équipe.

Maintenant, elle est ravie de se rapprocher de sa Première Nation alors qu’elle s’installe avec les Jets.

« Je me pince encore chaque matin en me réveillant », a déclaré Daniels lors d’une conférence de presse lundi matin. « Cela a été une sorte de tourbillon depuis la fin de mon dernier poste jusqu’à ce que je sois ici à Winnipeg.

« Il y a ces moments, je pense, où je vais juste m’asseoir et prendre une profonde respiration et être en quelque sorte présent et dire: » Whoa, je travaille pour une équipe de hockey professionnelle de la LNH et le personnel me fait confiance. . Je suis traité comme l’un d’eux ! »

Daniels est l’un des trois dépisteurs que les Jets ont embauchés mercredi.

« C’est un changement fou de, vous savez, ma position confortable à Harvard [to] faire ce changement pour être dans la LNH entouré des meilleurs des meilleurs. Ce qui m’a aidé tout au long de ce processus, c’est ma famille », a déclaré Daniels.

Daniels fera l’essentiel du recrutement de la NCAA pour les Jets, ce qui signifie qu’elle continuera d’être principalement basée à Boston « juste parce que c’est en quelque sorte l’un des plus grands centres pour le hockey universitaire. J’ai déjà prévu des voyages de recrutement au Minnesota et Wisconsin et Colomb [Ohio] … juste pour m’assurer que je fais de mon mieux pour avoir le pouls. »

Daniels, à gauche, vu jouer pour les Harvard Crimson, est devenu dépisteur universitaire pour les Jets de Winnipeg de la LNH. (Hannah Foslien/Associated Press)

Le chef du conseil tribal de Saskatoon, Mark Arcand, a déclaré que Daniels étant une femme dans une organisation à prédominance masculine, le conseil tribal est ravi de sa trajectoire ascendante.

« Nous appuyons et sommes extrêmement fiers de Sydney en tant que fière membre de Mistawasis et, plus important encore, en tant que femme des Premières Nations », a déclaré Arcand. « Elle est vraiment un modèle pour nos jeunes. Non seulement ses compétences et son dévouement au sport, mais ses réalisations académiques ont contribué à faire d’elle la personne qu’elle est aujourd’hui. »

Inspirer les femmes des Premières Nations

Daniels admet qu’elle sait qu’elle est une sorte de pionnière, en particulier en tant que femme occupant un poste de haut niveau dans le monde du hockey. Elle a souligné un match de la LNH auquel elle a récemment assisté.

« Si une petite fille était là hier soir à Calgary, elle a pu me voir dans la tribune de presse avec tous ces mâles … complètement entourés de mâles », a déclaré Daniels.

« J’espère qu’elle pourra juste me voir et dire : ‘Cool, je veux être ça un jour.’ Et donc si je pouvais avoir un seul impact sur un jeune autochtone, ce serait absolument incroyable pour moi. »

Daniels reconnaît à quel point son héritage est important pour elle, surtout maintenant qu’elle occupe le nouveau rôle dans la LNH. Son père, Scott Daniels, a joué six saisons dans la LNH avec Hartford, Philadelphie et le New Jersey.

« J’adore le hockey. Je suis tellement passionné par le hockey et le jeu et je l’ai appris de mon père qui l’a appris de mon grand-père qui était dans un pensionnat. Donc le hockey et ma culture autochtone sont si entrelacés, si fortement tressés à l’intérieur … qu’il est difficile de séparer ces deux choses », a déclaré Daniels.

« Donc, tout autant que je suis passionné par le hockey, je suis également passionné par l’aide, l’autonomisation et l’offre d’opportunités à nos jeunes autochtones pour qu’ils grandissent et réussissent. »

Source : www.cbc.ca

Nous suivre sur Google Actualités

NOUS SUIVRE

191FansJ'aime

Actualité Canada est un nouveau média qui a pour objectif de vous informer en français de l’actualité qui vous intéresse. N’hésitez pas à nous suivre pour montrer votre soutien à notre rédaction 🙂

Derniers articles

Après le Nord, il faut protéger le Sud

Alors que le Québec vise à protéger 30 % de l'ensemble de...

Neuf arrestations après le début d’une émeute à Sherbrooke

Une opération de routine pour mettre fin à une bagarre a pratiquement...

Un homme est blessé par balle dans le métro Atwater

Un homme de 38 ans aurait été blessé par balle vers 19...

Procès pour agression sexuelle : le major-général Dany Fortin connaîtra son sort lundi

Le major-général Dany Fortin connaîtra lundi le verdict du juge à l'issue...

On a découvert qu’il avait un cancer inconnu après avoir accouché

Une Québécoise mène un combat acharné contre un cancer métastatique d'origine inconnue...

Vous pourriez aimer

Après le Nord, il faut protéger le Sud

Alors que le Québec vise à protéger 30 % de l'ensemble de...

Le Québec met à jour sa liste d’espèces en péril

Le Québec n'a pas l'intention d'annoncer de nouvelles aires protégées en marge...

Neuf arrestations après le début d’une émeute à Sherbrooke

Une opération de routine pour mettre fin à une bagarre a pratiquement...

Un homme est blessé par balle dans le métro Atwater

Un homme de 38 ans aurait été blessé par balle vers 19...